0010.jpgEtienne GROS offre un oeil nouveau, rayonnant, sur le corps humain, il l’a travaillé, exploré, manipulé, en profondeur, prenant du recul ou, l’abordant de près, il en décrit un langage propre, en résonance qui émeut, bouleverse par la racine authentique que chaque oeuvre dégage.

Théâtral rituel, codification ethnique, langage pigmentaire, Etienne Gros en colore ses corps d’une poudre lumière fragile, éphémère, accentuant la sensibilité du ressenti, propageant l’ensoleillement des sens, du toucher, de l’étreinte.

Manipulateur de la matière, Etienne Gros procède suivant la technique du marouflage, appliquant contre chaque toile une feuille de papier qui vit et bouge chimiquement au contact de la peinture acrylique.

Ecoutons Etienne Gros : «Le corps est, pour moi, un thème obsessionnel, je ne lui fais aucune concession et, le résultat que j’obtiens par la fusion des pigments avec le support en papier, a quelque chose de vivant, d’épidermique.» La chair peut être rose, jaune ou terreuse : «Les couleurs me viennent avec les saisons, telle période applique tel choix. Toutes les valeurs sont bonnes pour moi.» Avec humour, l’artiste assure qu’il faut «travailler la matière colorée sans trop utiliser sa matière grise.»

92 Express, Eric Verneuil

Né en 1962 à St Dié des Vosges, Etienne Gros rentre aux Beaux Arts d’Epinal dans les Vosges en 1981.

Il fréquente de 1983 à 1986 l’atelier de Vélicovic, et d’Olivier Debré.

Expositions régulières : Galerie Spartz Paris, Galerie de l’Olympe Perpignan, Galerie Jas de la Rimade Carces, Galerie AKKA Paris, Galerie Herman-Bérard Rouen, Galerie Sparts Paris, Galerie M&C Hollande, Gallery Sylverstein New-York, Elan Gallery Santa Fé USA.

0011.jpg 0009.jpg 0008.jpg 0007.jpg 0006.jpg 0005.jpg 0004.jpg 0003.jpg 0002.jpg 0001.jpg